Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 20:49

photo Le Vigile

 

Après plusieurs années de disette gouvernementale du fait de l’absence d’un enfant du Moungo au gouvernement de la  République, il a plu au chef de l’Etat de réparer ce tord fait au Moungo en nommant Lejeune Mbella  Mbella au poste de ministre des relations extérieures, un poste de souveraineté auquel a été associé celui de Président de la commission permanente départementale de coordination des activités du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir.

Et c’est à ce titre de modérateur départemental des activités du RDPC dans le Moungo que Lejeune Mbella Mbella vient d’effectuer le tour de cinq arrondissements sur les treize que compte le département du Moungo accompagné de quelques membres de sa commission départementale dont, Jean David Bile, Eveline Mpoudi Ngole, le maire Jean Kuete de Mélong, David Ekoume, Patrice Essombadje, Roger Mbongo et Dr André Marie Fabo, Lejeune Mbella Mbella est allé à la rencontre des militants du RDPC et aussi des autres forces  vives de ces cinq unités administratives. Amorcée par Dibombari où il a été accueilli par Thomas Hona, le Préfet du Moungo et son état Major départemental, le ministre Mbella Mbella est allé tour à tour à Fiko Bonaléa, à Mbanga, à Mombo et à Njombé Penja. Cette tournée du président de la commission permanente départementale des activités du RDPC dans le Moungo était motivée par  un souci à savoir « remobiliser les filles et fils, élites extérieures et intérieures, militantes et militants du Moungo, afin d’assurer d’une part, leur adhésion massive à la politique de progrès et d’émergence du Cameroun prônée par Son Excellence Paul Biya,… » et visait cinq objectifs majeurs à savoir, contribuer au rassemblement et à la mobilisation des enfants du Moungo afin de créer une synergie d’action et amener les uns et les autres à mieux se connaitre, contribuer à la consolidation du RDPC dans le Moungo, encourager la contribution des élites et forces vives du Moungo au développement de ce département, Mettre en perspective certains mécanismes pouvant sous-tendre cette contribution au développement, et contribuer à l’organisation des discussion constructives avec plusieurs autorités locales…

En d’autres termes, Lejeune Mbella Mbella et son équipe tenait à faire partager à ses camarades, des localités visitées et aux forces vives, la vision de développement que leur président National, Paul Biya et le gouvernement étaient en train d’implémenter ; vision qui appelle l’adhésion et la participation des enfants du Moungo sans exclusive pour le développement de leur terroir. Un message de paix, d’union et d’intégration

Procédant par des audiences structurantes, lui ayant permis de s’imprégner davantage des réalités et problèmes spécifiques aux localités visitées, Lejeune Mbella Mbella a fait le constat des divergences, des querelles intestines, des comportements d’exclusion, du militantisme superficiel, etc, qui plombent la cohésion et le vivre ensemble. Toutes choses qui sont des freins au développement. Fort de ces constats, Lejeune Mbella Mbella qui soutient que « le Moungo est le département modèle de l’intégration nationale au Cameroun »lancera des appels à l’apaisement. Il dira en substance, « je vous appelle à l’unité dans la diversité », « votre diversité doit être mise au service du développement du Moungo », « Quelles que soient nos origines ethniques, nous sommes tous dans le Moungo et du Moungo » c’est donc un Mbella Mbella Lejeune, fils du Moungo, apôtre de paix, d’intégration nationale et acteur de développement du Moungo, qui a parlé à ses frères et sœurs lors de cette tournée.

Des actions concrètes de promotion et de développement

Contrairement à de nombreux politicards qui inondent le Moungo de discours creux sans effets concrets, Lejeune Mbella Mbella est venu à la rencontre de ses camarades avec des projets concrets dont la mise en œuvre serait le déclic du redémarrage socio-économique et culturel du Moungo. Du comité de développement du Moungo (CODEM) à la plate forme pour l’entreprenariat des femmes du Moungo en passant par le Fonds de développement du Moungo (FODEM), la plate forme pour l’entreprenariat jeunes et les journées économiques et culturelles du Moungo, Lejeune Mbella Mbella a donné le ton de sa vision constructiviste durable du Moungo. Pour que cela puisse partir de la dimension idéelle et prendre une forme concrète, l’apport, la contribution et surtout l’adhésion de tous les enfants du Moungo sont appelés.

Sauf que, à toutes des étapes des cinq arrondissements parcourus par Lejeune Mbella Mbella, on  n’a vu que des militants du RDPC. Ce qui a laissé l’impression que seuls les enfants du Moungo,membres du RDPC peuvent contribue au développement de ce département. Or ils sont nombreux qui sans être d’un parti politique ou appartenant à des partis politiques autres que le RDPC, apportent déjà beaucoup au Moungo.

 du coup, des langues, comme celle d’un militant du MDP de Dibombari, se sont déliées pour souhaiter que «Lejeune Mbella Mbella prévoit dans ses audiences un espace dédié aux fils du Moungo, responsables d’autre partis politiques et aux acteurs de la société civile du Moungo… ». Un souhait pertinent qui donnera de la consistance a l’appel à la mobilisation inclusive lancée par Lejeune Mbella Mbella.

Au-delà de toutes les récriminations que l’on peut faire à cette initiative, Lejeune Mbella Mbella est sorti de l’ordinaire en lançant cette tournée qui aura permis de le rendre visible et d’amorcer la résolution de nombreuses crises humaines qui minaient les fils et filles du Moungo.

Partager cet article

Repost 0
Published by levigilerepublicainloummoungo
commenter cet article

commentaires