Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 23:07

Après avoir lancé solennellement le processus de renouvellement des organes de base dans le département du Moungo, le président de la commission départementale, Louis Yinda, a procédé à la proclamation solennelle des résultats de ces opérations.C’était ce jeudi 28 Novembre 2015 à la maison du parti de Nkongsamba, au cours d’un point de presse.

A ses côtés, outre les membres de la commission départementale, ceux des commissions électorales de section, des têtes des listes élues, le Préfet du Moungo, Thomas Hona, les membres de l’Etat-major départemental.

Le patron des opérations de renouvellement des organes de base du RDPC dans le Moungo a, dans son propos liminaire, a salué le comportement général des militants et militants du Moungo. Aux élus, il a prêché le message du travail et du rassemblement car dira-t-il, toute élection vient sanctionner un travail fait et le résultat de l’élection est fonction de ce que l’on aura bien ou mal travaillé. Aux candidats malheureux Louis Yinda a porté le message de l’apaisement et de la mobilisation aux côtés des élus afin de faire rayonner davantage, le flambeau du RDPC dans le Moungo. Globalement, il ressort de cette rencontre avec la presse que toutes les treize sections RDPC, ORRDPC et OJRDPC ont vu de nouveaux responsables élus à leur tête. Bien plus, le président Yinda a indiqué que « les recours introduits par les candidats malheureux vont suivre leur cours mais ne vont pas suspendre le cours de la vie du parti… ».

Au bout du compte, c’est un LouisYinda satis fait qui a quitté le Moungo car content d’avoir bien accompli sa mission. Une mission dont les résultats ont été officiellement proclamés et transmis à la hiérarchie du RDPC, et il est à espérer que les nombreux recours en annulation introduits ne vont pas plomber cette copie rendue par LouisYinda et son équipe.

La leçon que l’on peut tirer c’est que pour cette fois, les opérations de renouvellements des organes de, Base du RDPC sans le Moungo se sont déroulées avec un peu plus de bonheur, sans grosses violences. Ce qui n’occulte pas tout de même des actes de fraudes vécues publiquement dans certaines circonscriptions et qui ont suscité des recours énormes et des frustrations.

Le spectre des démons de 2007 que tous redoutaient surtout à Nkongsamba, semblent avoir succombé sous le sens de la responsabilité des membres de la liste de l’honorable NgolloNgama Emmanuel qui a refusé de céder aux provocations du camp des pouvoiristes. Même si d’autres estiment que c’est grâce à l’exorcisme des évêques passés dans le Moungo il y a onze mois.

Partager cet article

Repost 0
Published by levigilerepublicainloummoungo
commenter cet article

commentaires