Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 09:55

Depuis sa prise de commandement à la tête du Département du Moungo, le Préfet Thomas Hona a été confronté à des défis pluriels qu’il a su relevés avec maestria.

Ces victoires acquises par Thomas Hona au profit du Département du Moungo ont eu pour effet d’établir cet Administrateur Civil Principal Hors échelle dans les cœurs de tous les enfants du Moungo. De 2012 à 2016, Thomas Hona a marqué le Moungo par des actions visibles et palpables. La bonne organisation des premières élections sénatoriales en 2013, la tenue harmonieuse du double scrutin législatif et municipal de 2013, la bonne conduite du séjour de tous les Evêques du Cameroun dans le Moungo en 2015, l’heureuse organisation du congrès national des femmes de l’UFC de l’Eglise Evangélique du Cameroun dans le Moungo en 2015, l’obtention de la 56ème coupe du Cameroun par l’UMS de Loum,, l’accession en Elite Two de stade Renard de Mélong, la gestion apaisée de nombreux conflits, les démarches de réconciliation et de rapprochement de nombreux fils du Moungo qui jusque- là se regardaient en chien de faïence, sont là un échantillon non exhaustif des victoires glanées par Thomas Hona pour le Moungo et dont la cerise sur le gâteau aura été le retour du Moungo au Gouvernement à travers Lejeune Mbella Mbella qui y occupe désormais le ministère de souveraineté des relations extérieures.

Et pour 2016 qui vient de s’ouvrir, Thomas Hona offre au Moungo une préfecture digne de ce nom. Ce bâtiment construit en 1958 a pris de l’âge et cela se ressentait sur son allure globale. Fuites d’eau de pluie, ruissellement sur les murs, plafonds défoncés, fenêtres sans battants ni baies vitrées, bref physionomie lugubre, sont les traits descriptifs qui caractérisaient la préfecture de Nkongsamba jusque -là. Un visage qui contrastait avec la taille de ce département du Moungo. Il a fallu l’arrivée de Thomas Hona pour voir cet édifice faire sa toilette. Et ce, de la plus belle manière. Un nouveau toit majestueux, des murs rafraichis et remis au goût du jour, des sols carrelés, des installations sanitaires rénovées, bref, une préfecture épousant l’air du temps moderne. Et cela, il faut l’attribuer à l’actuel maitre des lieux, le préfet Thomas Hona qui a su veiller à ce que les ressources allouées soient judicieusement utilisées. Un exemple éloquent qui permet de se demander pourquoi ceux qui sont passés avant lui n’ont pas fait autant sachant que les pouvoirs publics allouent toujours des ressources pour l’entretien et la maintenance des infrastructures de souveraineté.

Heureusement, il a fallu tu temps, cinquante- quatre ans précisément, pour qu’arrive Thomas Hona, dont le passage à la tête du département du Moungo est marqué d’une trace dorée indélébile que même son départ tant souhaité par certains esprits rétrogrades n’estompera pas.

Aussi vrai que le bon vin sort toujours d’outres anciennes, Thomas Hona mérite que l’Etat reconnaisse sa forte contribution à son service mais qu’il soit récompensé pour cette exemplarité avérée et établie.

Partager cet article

Repost 0
Published by levigilerepublicainloummoungo
commenter cet article

commentaires