Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 09:42

Suite à sa nomination au poste de ministre des relations extérieures par Paul Biya, le 02 octobre 2015, les militants RDPC du Moungo ont célébré Lejeune MbellaMbella, le samedi 31 octobre à la place des fêtes de Nkongsamba.

Venus de tous les arrondissements du Moungo et même en dehors, les militants et sympathisants du RDPC se sont retrouvés à Nkongsamba pour « dire merci à PAUL BIYA pour la nomination du camarade MbellaMbella le jeune au gouvernement ». Une phrase qu’on a entendue dans l’essentiel des discours prononcés et qu’on a lue sur de nombreuses banderoles. Témoins de l’histoire : ils étaient nombreux autour de Thomas Hona , préfet du Moungo et véritablement chef d’orchestre de l’événement ; l’on pouvait apercevoir, les ministres Dong Soumhet , envoyé spécial du comité central du RDPC , NgalleBibehe des enseignements secondaires , …,Le Secrétaire Général des Services du Gouverneur du Littoral, Frederick Ngwa, des sénateurs dont Kemayou Louis et EbongueNgoh , des députés dont Joseph Ernest Essame et Epoube Lydienne , des maires , des sectoriels régionaux et départementaux , des membres de la famille du ministres MbellaMbella.

si l’on peut reconnaitre que le faste et la solennité ont été de la partie, cela traduit tout simplement que le Moungo avait longtemps attendu ce ministre depuis 2011 ; mieux il faut interpréter en cette mobilisation des militants du RDPC, la culture d’hospitalité et de générosité qui caractérise les populations du Moungo en général. Et avec la cerise artistique apportée par Prince NdediEyango qui a convié ses collègues et frères artistes, Nkotti François, Ekambi Brillant et Misse Ngoh FRANCOIS, le public présent a pris du plaisir.

Toutefois, il faut relever que si la fête a été belle, des couacs curieux ont attiré l’attention des esprits avisés : D’abord la mise à l’écart des partis politiques de l’opposition. Ils n’étaient visibles nulle part et selon certains d’entre eux interrogés, ils n’auraient été associés à aucune des étapes de la préparation, de l’organisation et même de sa tenue. Si avérée, cela voudrait trahir l’apparente cohésion qui a été promue dans les discours entendus. un autre cliché triste aura été le caractère improvisé de certains intervenants qui bien que n’étant pas programmés pour prononcer un discours, manœuvreront au vu et au su de tous, pour prononcer un discours creux qui était une redite du discours pourtant bien clair et inclusif du Délégué du Gouvernement auprès de la communauté urbaine de Nkongsamba. Dans le même sillage, un « dignitaire » bamiléké du Moungo honoré par le comité d’organisation dont le président était bien son ami, n’a pas jugé opportun d’être présent à cette belle fête. Des sources ayant ben indiqué qu’il était bien au Cameroun. Son absence aurait même pu passer inaperçue si son un de ses lieutenants n’avait pas eu la curieuse idée de rédiger un discours dans lequel on entendait à n’en plus finir des « il m’a dit…, il m’a demandé…, il me charge … ».

Toutes ces curiosités à tout le moins désagréables ont retenu l’attention des observateurs et ont permis de dire que le chemin est encore long pour que l’organisation des évènements d’envergure départementale dans le Moungo fédère la majorité. Le péché étant que le comité d’organisation soit toujours confié à des personnalités complètement décalées et déconnectées du terrain et qui ont la fâcheuse tendance à vouloir tout importer. Des personnes ressources jusqu’à la logistique comme si Nkongsamba et/ou le Moungo était des zones non civilisées. Le cas de cette fête confiée à Etame Massoma a révélé une fois de plus qu’il a de la peine à piloter de grandes choses dans le Moungo. Heureusement que le préfet thomas Hona, fidèle à sa vision de sage, a pu recadrer certains aspect à temps sinon l’on aurait assisté à un vrai fiasco. Ces couacs permettront –ils de tirer des leçons pour l’avenir ? Qui vivra verra !

Titan Yonkeu

Partager cet article

Repost 0
Published by levigilerepublicainloummoungo
commenter cet article

commentaires